EURORUGBY au Pays basque

16 novembre 2017
pays-basque-2017-thumbnail
pays-basque-2017-thumbnail
pays-basque-2017-77

Les membres d’EURORUGBY avaient entendu l’appel de l’IRRINTZINA1 pour se retrouver le vendredi 3 novembre, accueillis chaleureusement par Xabi et Pierre à Donibane Garazi .

Par un temps clément nous pûmes découvrir les facettes de cette charmante ville du XIIIe siècle, visitée annuellement par plus de 50 000 pèlerins sur le Camino Frances menant à Saint-Jacques de Compostelle2.
Une balade en petit train nous permit d’apprécier un point de vue imprenable sur les Pyrénées, la citadelle et les ruelles pleines de charme. Vint ensuite le moment de l’entraînement pour le match « Ô » combien important avec nos amis basques.

Sous la houlette de notre coach inusable, Jean-Louis, les mises au point tactiques et techniques furent répétées durant une heure et demie.

Vint le moment de tous se restaurer : soirée tapas y vino au café Ttipiak, suivi d’un excellent repas (bien arrosé… en prélude au temps maussade du lendemain). L’hôtellerie fut à la hauteur de la restauration.

Après le petit déjeuner matinal, l’ensemble du groupe (34 personnes) se dirigea vers le lieu de la rencontre internationale au stade Adolphe JAURÉGUY sous le regard paternel de Pierre CAMOU, ancien président de la Fédération française de rugby.
Malgré les forfaits de dernière heure de deux de ses éléments (Pierre LAGARDE et Gilles MOREAU : musculature fragile !!!) l’équipe d’Aviva l’emporta brillamment malgré la « rugosité légendaire »
de nos hôtes ainsi qu’un arbitrage « fumeux », dixit Christian C. Passes croisées, redoublées et passes au cordeau furent les armes de notre succès. Le nombreux public (37 spectateurs dont un chien) put admirer les beaux restes des acteurs des deux camps.

Dans ces conditions, le repas du midi au club house de Nafaroa (préparé par un DUCASSE local) fut un moment de pure fraternité et de gaieté sous la baguette d’Olivier AMESTOY accompagné à la guitare par Panxoa et Pascual : anciens champions de pelote basque. Après la remise des trophées, l’ambiance atteint des sommets pour finir sur une notre bien locale : Patxaran et Manzanilla !!!

Les céramiques étaient déjà bien chaudes lorsque le bus nous déposa à la poterie Goïcochéa, maison incontournable de l’art local.

Le point d’orgue de cette journée se situa au domaine Brana où nous fûmes accueillis par Jean et Martine, les enfants du célèbre Étienne, distillateur local. Belle histoire familiale, contée par Jean avec Passion et Amour.

Quizz : Que veut dire HVE3 ? D’où vient le mot spiritueux4 ?

Suite… Après une dégustation du célèbre Irouléguy, c’est autour d’une belle table que l’on nous servit un délicieux repas. Les chants basques (grâce au carnet judicieusement placé près de la serviette) permirent à tous de former une chorale d’une émouvante sincérité. Une indéfinissable émotion monta de l’assistance lorsque notre barde entonna la tirade de V H5, pleine de délicatesse.
Retour de soirée au choix : chambre , bar , ou autres !!!

REMERCIEMENTS à Xabi et Pierre pour cette parfaite organisation et si vous voulez que perdure cet esprit, devenez SOCIOS SEGI NAFARROA. ????

MERCI aussi à la discrète Sophie pour son reportage photo, à (encore) Jean-Louis ESPUNY, à Claude LAGARDE, infatigable travailleur de l’ombre et… À VOUS TOUS qui constituez un groupe merveilleux ! ❤️

1 – Irrintzina : cri basque
2 – Saint-Jacques de Compostelle : champ de l’étoile
3 – HVE : haute valeur environnementale
4 – Spiritueux : vient du latin spiritus qui signifie esprit. L’alambic découvre le secret de la plante : son esprit. Même procédé que pour l’armagnac.
5 – V H : Victor Hugo ou Véritables Huiles

Retrouvez toutes les photos et les vidéos de ce weekend dans la rubrique « Photos/Vidéos » ou en cliquant sur le bouton « Voir » ci-dessous.